Le trésor de Toutânkhamon appartiendrait en fait… à sa soeur !

Du 23 mars au 15 septembre 2019, se tient à la Villette l’exposition événement: Toutânkhamon, le trésor du pharaon. Une manifestation exceptionnelle et itinérante qui, entre Los Angeles et Londres, fait escale à Paris. Le temps pour les visiteurs d’admirer plus de 150 pièces retrouvées dans le tombeau du célèbre pharaon Toutânkhamon, près de cent ans après sa découverte. Un trésor dont une partie appartiendrait en réalité à sa soeur aînée Mérytaton, à en croire l’égyptologue Marc Gabolde. Eclairage.

Qui était Mérytaton et comment a t’on découvert son existence ?

Mérytaton était la première fille de Nérfertiti et Akhenaton qui ont eu six filles et un fils . Elle serait née entre la fin de l’an IV et le début de l’an V du règne de son père (-1355 /-1354). A la mort d’Akhénaton et alors que sa mère Néfertiti a disparu des tablettes, Mérytaton a treize ans et partage sûrement déjà le pouvoir avec son père en tant qu’épouse royale. Lorsqu’il décède, elle prend le pouvoir à la place de Toutânkhamon et devient alors femme-roi, son frère étant trop jeune pour diriger (Toutânkhamon n’a que quatre ans quand son père meurt, ndlr). Elle aurait pu épouser son frère et diriger avec lui, mais elle a préféré écarter son jeune frère, régnant sans partage pendant trois ans. Elle a bien cherché une alliance pour co-diriger avec elle auprès d’un souverain hittite, alors grand peuple d’Anatolie, mais le prince envoyé par le roi Suppiluliuma a été assassiné avant même d’atteindre l’Egypte, la laissant seule sur le trône. Pendant son règne, Mérytaton rompt avec la tradition monothéiste de son père et revient au culte polythéiste traditionnel. Elle meurt brutalement à 16 ans et on ignore encore aujourd’hui ce qu’il est advenu de sa dépouille.

Vous avez déclaré que la plupart des objets retrouvés dans le tombeau de Toutânkhamon appartenait à sa soeur aînée Mérytaton. Lesquels?

On a pu identifier dans la tombe de Toutânkhamon plusieurs pièces usurpées à la reine pharaon Mérytaton. Le premier étant le masque d’or dont les oreilles percées ont été remplacées par une petite pastille. Les pharaons ne portaient jamais de boucles d’oreille, ces bijoux étaient réservés aux femmes et aux enfants uniquement, il est donc fort probable que ce masque ait appartenu à sa soeur aînée. Sur des photos anciennes du masque, on voit même que de la colle est tombée. On trouve également un certain nombre d’arcs et de bijoux, ainsi que deux des quatres chapelles dorées qui entourent les 3 cercueils où on peut voir des marques féminines corrigées dans les hiéroglyphes par les artisans de Toutnkhamon.

Alors pourquoi aujourd’hui encore, on continue de présenter ce trésor comme celui de Toutânkhamon?

D’abord Mérytaton n’a pas souhaité partager le pouvoir avec son frère, ce qui a pu créer une certaine rivalité et un désir de vengeance chez Toutânkhamon. Il n’a pas enterré sa soeur dans un mobilier royal mais dans un mobilier de fortune que l’on n’a jamais retrouvé. Tous les objets qui étaient donc destinés à sa soeur ont été placés dans le mobilier royal et adaptés. Aussi, les noms de la reine Mérytaton ne figurent intacts que sur très peu d’objets alors que Toutânkhamon reste nommé un très grand nombre de fois dans ce trésor. C’est pourquoi il reste aujourd’hui considéré comme le dernier propriétaire de ce trésor, qui n’a pourtant pas intégralement été conçu pour lui.

Quels sont les objets les plus fascinants de cette exposition selon vous?

La reine pharaon sur la panthère est selon moi l’un des plus beaux. Il est mentionné qu’il s’agit de Toutânkhamon, mais la poitrine étant indubitablement féminine, il s’agit sûrement d’un réemploi d’une statue funéraire dédiée à Mérytaton.

Toutânkhamon sur la panthère
Toutânkhamon sur la panthère

Il y a aussi une canne de roseau avec une instruction précisant qu’elle a été coupée par Toutnkhamon lui-même. Et enfin, un éventail dont le manche dit que les plumes ont été ramassées par le roi lui même lors de ses chasses à l’est d’Héliopolis. Je trouve ces pièces très émouvantes.

Article complet sur Kawa-news

Publicités