Un aéroport dans sa bulle

Cocooning, tel est le maître mot pour désigner le nouvel aéroport de Heydar Aliyev à Baku, capitale de la république d’Azerbaïdjan, conçu par les équipes du cabinet de design Stambouliote Autoban. Des 65000m2 reflètent une atmosphère chaleureuse et accueillante, s’inspirant des valeurs d’hospitalité chères à ce pays du Caucase. 

Screen Shot 2018-03-15 at 11.36.23 AM

Screen Shot 2018-03-15 at 11.36.30 AMScreen Shot 2018-03-15 at 11.36.42 AM

Ce qui saisit quand on pénètre l’enceinte du lieu, c’est le contraste entre l’intérieur cosy et l’extérieur du bâtiment ultramoderne aux allures de soucoupe volante. Au cœur de l’édifice réalisé par la société Arup et scintillant tel un diamant avec sa façade entièrement recouverte de verre, repose un foyer intime et convivial, favorisé par l’utilisation de matériaux naturels (bois, pierre et textiles) qui procurent une sensation particulière de proximité. Fortement ancré dans les contextes culturel et social nationaux, le concept de ce complexe aéroportuaire propose une expérience unique en mélangeant hospitalité et esprit traditionnel azerbaïdjanais dans un style global très contemporain. A cet effet, plusieurs cocons en bois, de tailles variées, ont été construits afin d’abriter les services du terminal: cafés, boutiques, kiosques, spas, aires de jeux pour les enfants et même un bar à champagne et caviar. Seize coins dédiés aux rencontres comme aux retraites paisibles pour les passagers qui souhaiteraient se relaxer avant leur vol. Un confort que l’agence a également décliné en mode premium au sein des quatre espaces Salam Lounges, aménagés pour les clients de la classe affaires.

Screen Shot 2018-03-15 at 11.36.49 AMScreen Shot 2018-03-15 at 11.36.57 AM

A la frontière de l’art et de l’architecture, ce projet novateur est une sorte d’invitation au voyage à travers un décor envoûtant et intrigant, s’inscrivant à contre-pied des structures impersonnelles traditionnellement retrouvées dans les aérogares. Un univers où le triangle est roi, qu’il s’agisse de la conception des lumières, du carrelage au sol, des différents coins “bulles”, ou encore des panneaux de bois utilisés pour recouvrir leur charpente. Une forme qui a été sélectionnée en cohérence avec la structure externe de la bâtisse. De l’éclairage judicieux à la dizaine de petits abris de bois à l’armature tantôt ouverte, tantôt fermée, en passant par l’ameublement fait sur mesure, chacun des éléments a été pensé dans le but de nourrir un sentiment de bien-être et de quiétude chez les six millions de voyageurs attendus chaque année à Heydar Aliyev. Une approche focalisée sur l’humain et ses besoins, ce qui permet à cette porte d’entrée sur la région caucasienne de constituer un véritable nid douillet, comme une deuxième maison où chacun, même s’il doit y passer de longues heures en transit, pourra se sentir à l’aise, et qui sait, oublier peut-être le mal de sa contrée natale.

Publicités